Assiette blanche avec marqué BIO avec des petits pois

Pourquoi faut-il manger bio ?

De nombreux français ont pris conscience de l’importance de manger bio. On trouve aujourd’hui des produits biologiques chez les petits producteurs ou les commerces spécialisés mais également dans les grandes surfaces. Mais ,

  • Savez-vous ce qu’est un produit bio ?
  • Quels sont les labels reconnus ?
  • Les aliments bios sont-ils vraiment meilleurs pour la santé ?
  • Cela vaut-il la peine de payer plus cher ?
  • Est-ce que l’agriculture bio à vraiment un impact positif sur l’environnement ?
  • Et qu’en est-il de la qualité ?

Que signifie exactement le terme alimentation bio (ou biologique) ?

Le terme « biologique » implique que les moyens utilisés pour élever et transformer les produits agricoles, que ce soit des fruits, légumes ou animaux soient réglementés. L’objectif de la culture et de l’élevage bio est de mieux respecter la vie, la biodiversité et le bien-être animal.

Bien que les règles diffèrent d’un pays à l’autre, en France et en Europe, la culture biologique doit être exempte d’herbicides, de pesticides ou d’engrais de synthèse, ainsi que de gènes issus de la biotechnologie (OGM).

L’élevage doit se faire dans des conditions de vie correctes. Les animaux doivent pouvoir se comporter naturellement, par exemple, brouter dans les pâturages, et être nourris d’aliments et de fourrages bios.

L’usage d’antibiotiques, d’hormones de croissance ou du sous-produit animal est interdit.

Lorsque la matière première est transformée, le processus bio doit être respecté à tous les stades de la fabrication. (95% des ingrédients doivent être bio). Vous pouvez également trouver le label bio pour l’alimentation de votre animal domestique.

Quels sont les labels bio reconnus en France ?

Les deux seuls labels officiels pour garantir la qualité biologique d’un produit sont :

Le logo AB : le label français qui garantit que le produit fini contient au moins 95 % de bio

Le logo Eurofeuille : qui est le label européen .

Pour obtenir ces labels, les entreprises doivent être validées par un organisme certificateur. Il faut savoir que de nombreux petits producteurs, bien qu’il fasse de la culture bio, ne peuvent pas se permettre d’être certifiés.

Faites fonctionner le bouche à oreille et vous pourrez trouver des légumes bio de qualité à proximité de chez vous.

Mais certaines filières et associations jugeant les labels bio France et Bio Europe ont créés leur propres labels bio, avec encore plus de restrictions

Voici certains de ces labels :

  • Nature et progrès
  • Demeter
  • Artisans du monde
  • Bio cohérence
  • Bio partenaire
botte de carottes biologiques

Quels sont les avantages de manger bio ?

La production de nourriture humaine a un impact significatif sur notre santé, mais aussi sur la planète. De nombreuses études ont démontré que manger bio, en particulier, à un effet bénéfique sur la santé et l’environnement.

La nourriture bio contient des nutriments, comme les antioxydants, qu’on ne retrouve pas dans une autre nourriture. Il n’est pas rare que des personnes allergiques voient leurs symptômes disparaître lorsqu’elles se mettent à consommer des aliments bios.

Les résidus chimiques sont moins présents sur ces fruits et légumes.

Les fongicides, herbicides et insecticides de synthèse sont couramment utilisés dans l’agriculture traditionnelle, et les résidus persistent sur (et dans) la nourriture que nous consommons.

La nourriture biologique est souvent plus fraiche car elle ne contient pas de conservateurs qui prolongent la durée de conservation, mais qui sont dangereux à terme pour notre santé.

L’agriculture biologique produit moins de dégâts sur l’environnement. Cette méthode d’agriculture permet de réduire la pollution, de conserver l’eau, de réduire l’érosion des sols, de renforcer la fertilité des sols et d’utiliser moins d’énergie.

L’absence de pesticides synthétiques fait également du bien à tout ce qui est à proximité des parcelles cultivées : animaux, insectes, oiseaux et humains.

Des substances dangereuses comme les antibiotiques à outrance, les sous-produits animaux ou les hormones de croissances sont interdites. Ceci limite la résistance bactérienne ou l’apparition de maladie du type Creutzfeldt-Jakob

Ils disposent généralement de plus d’espace pour se promener et ont accès à l’extérieur, ce qui contribue à leur santé.

La viande et le lait fournissent davantage de nutriments. Une étude à démontré que la quantité d’oméga 3 dans la viande et le lait était multiplié par un facteur de 1.5.

De plus, l’alimentation biologique ne contient pas d’OGM. Les OGM (organismes génétiquement modifiés) sont utilisés dans de nombreux pays pour rendre les plantes résistantes aux maladies ou créer des insecticides, mais cela nuit aux consommateurs.

2 coings bios

Aliments biologiques ou cultivés localement

Contrairement aux normes biologiques, il n’existe pas de définition officielle des “produits locaux ».

En effet, il s’agit seulement de produits cultivés à proximité de chez vous, généralement par des petits producteurs. Pendant la majeure partie de l’année, il est possible de trouver des aliments cultivés près de chez soi sur les marchés ou directement chez le producteur..

Les avantages de la production locale

Économique

L’argent reste dans l’économie de proximité. Plus d’argent va directement à l’agriculteur plutôt qu’au marketing et à la distribution.

Transport

La nourriture ne parcourt pas des centaines ou de millier de km avec out la pollution que cela génère pour terminer dans votre assiette. Les produits doivent être cueillis lorsqu’ils ne sont pas encore mûrs, puis gazés pour les « mûrir » après le transport.

Sinon, les aliments sont fortement transformés dans les usines à l’aide de conservateurs, d’irradiation et d’autres méthodes afin de les rendre stables pour le transport.

Fraîcheur

Les aliments locaux étant récoltés à maturité, vous pouvez les manger plus frais et plus savoureux.

Certains petits agriculteurs locaux adoptent des pratiques biologiques mais ne sont pas toujours en mesure d’obtenir la certification. Ce sera toujours meilleur pour votre santé.

Visitez un marché de producteurs et parlez avec les agriculteurs pour connaître leurs méthodes.

Les organismes génétiquement modifiés (OGM)

Le débat actuel concernant les conséquences des OGM sur la santé et l’environnement est controversé. Mais je pense que principe de précaution est à appliquer pour les OGM.

Les OGM sont généralement conçus pour rendre les cultures alimentaires résistantes aux herbicides et/ou pour créer un insecticide.

Une grande partie du maïs doux consommé aux États-Unis, par exemple, est génétiquement modifié pour résister à l’herbicide Roundup et pour créer son propre insecticide, la toxine Bt.

En France, c’est encore interdit. Mais pour combien de temps ?

L’agriculture biologique est-elle synonyme d’absence de pesticides ?

Le gros avantage de l’alimentation biologique est la réduction du taux de pesticides. Toutefois, contrairement à l’opinion générale, les pesticides sont utilisés dans les exploitations biologiques. La différence est qu’elles utilisent exclusivement des pesticides naturels, par opposition aux pesticides synthétiques utilisés dans les exploitations commerciales normales.

Les insecticides naturels sont considérés comme moins dangereux, mais certains sont quand même associés à des risques pour la santé.

Cependant, manger bio réduira probablement votre exposition aux pesticides dangereux.

Quels sont les dangers potentiels des pesticides ?

La plupart d’entre nous avons accumulé des pesticides dans notre organisme à la suite d’années d’exposition.

Cette « charge corporelle » chimique, comme on l’appelle en médecine, peut provoquer des migraines, des anomalies congénitales et une pression supplémentaire sur un système immunitaire déjà fragile.

On sait maintenant, et les études l’ont prouvé que les pesticides sont responsables de nombreux cancers. Ils sont encore plus dangereux pour le fœtus et l’enfant. Toute exposition aux pesticides, même légère, peut avoir des conséquences sur leur développement. (Développement physique ou psychologique).

Les femmes enceintes sont particulièrement vulnérables car les pesticides exercent une pression supplémentaire sur leurs organes déjà sollicités. De plus, elles peuvent les transmettre à l’enfant pendant et après la grossesse.

L’utilisation de pesticides a également entraîné l’émergence de « super mauvaises herbes » et de « super insectes », qui ne peuvent être éliminés qu’à l’aide de poisons extrêmement mortels tels que l’acide 2,4-dichlorophénoxyacétique (un ingrédient majeur de l’agent orange).

Le lavage et l’épluchage éliminent-ils les pesticides ?

Les pesticides sont réduits mais pas éliminés par le rinçage des aliments frais.

L’épluchage peut parfois aider, mais les nutriments importants sont souvent emportés par la peau.

La meilleure solution est d’avoir une alimentation diversifiée, de laver et de nettoyer soigneusement tous les légumes et d’acheter des produits biologiques chaque fois que c’est possible.

Si vous le pouvez, et si vous avez la chance d’avoir un jardin, mettez en place un potager bio. En sélectionnant des plants et des semis issus de l’agriculture biologique, vous serez sur de consommer des fruits et légumes sans pesticides

femme souriante avec un panier des légumes bio

Comprenez la teneur en pesticides de vos produits.

Certains fruits et légumes contiennent beaucoup plus de résidus de pesticides que d’autres.  Il faut absolument les éviter

D’autres contiennent suffisamment peu de pesticides pour être consommés sans risque

Fruits et légumes à consommer en bio

Les fruits et légumes suivants ont des niveaux de pesticides très élevés. Ils sont donc nocifs pour votre santé et doivent être absolument achetés en bio

Exemple de la pomme (source bioconsomacteurs)

Une pomme subit « entre 35 et 43 traitements chimiques par an !! »

  • 35,1 traitements par an en moyenne (un nombre qui peut atteindre 43 dans le bassin du Centre-Ouest), dont :
  • 22 fongicides (contre la tavelure principalement)
  • 9 insecticides
  • 2 herbicides
  • 2 régulateurs de croissance 

Voici donc ceux à éviter si ils ne sont pas bio car ils contiennent trop de résidus chimiques

Fruits très pollués à manger bio de préférence

  • pommes
  • raisins
  • cerises
  • pêches
  • fraises

Légumes très pollués

  • poivrons
  • concombres
  • céleri
  • pommes de terre
  • tomates
  • choux verts
  • courges
  • épinards
  • piments

Fruits et légumes moins pollués.

Même cultivés de manière conventionnelle, ils subissent généralement moins de traitements et retiennent moins les pesticides :

Fruits moins pollués

  • Kiwi
  • Mangue
  • Papaye
  • Ananas
  • Pamplemousse

Légumes moins pollués

  • Asperges
  • Avocat
  • Champignons
  • Chou
  • Maïs
  • Aubergine
  • Oignon

Conseils pour l’achat d’aliments biologiques

L‘alimentation biologique est généralement plus chère. Toutefois, il est possible d’acheter du bio en restant dans un budget correct.

Achetez pendant la saison. Lorsque les fruits et légumes sont de saison, ils sont moins chers, sont plus frais et ont plus de goût.

Comparez les prix  à l’épicerie, au marché de producteurs, en ligne et dans d’autres endroits (même dans le rayon des congélateurs).

Questionnez les petits producteurs locaux. Ils peuvent produire du bio même s’ ils n’ont pas la certification.

Abonnez-vous à une AMAP (association pour le maintien d’un agriculture paysanne)

Visitez les marchés de producteurs. De nombreuses villes et petits villages proposent un marché de producteurs hebdomadaire, où les agriculteurs locaux vendent leurs produits dans un marché de rue en plein air, parfois à un prix inférieur à celui des épiceries.

N’oubliez pas manger bio n’est pas toujours synonyme de sain.

Faire passer de la malbouffe pour de la nourriture saine est une stratégie de marketing fréquente dans l’industrie alimentaire, mais les produits transformés, les sucreries et les snacks biologiques sont néanmoins généralement riches en sucre, en sel, en gras et en calories.

Un kg de beurre bio dans du pain bio ne rendra surement pas votre sandwich meilleur pour votre santé et votre ligne.

Pourquoi l’alimentation biologique est-elle plus chère ?

Les aliments bios demandent plus de travail et « d’huile de coude ». Pour faire de la qualité, les producteurs n’utilisent pas de pesticides synthétiques, d’engrais chimiques ou de médicaments.

Être certifié bio coûte cher (doit passer par des organismes de certification payants)  et l’alimentation animale biologique est aussi plus chère et plus chère. Il faut également ajouter le coût de la main-d’œuvre.

Conclusion

Des études ont maintenant prouvé que manger bio est bon pour la santé et la vie en général. Cela entre dans le cadre d’une attitude de responsabilité écologique

En effet, en consommant des produits bio, vous adopterez une attitude responsable non seulement envers votre propre santé, mais également la biodiversité, les bêtes d’élevage et les producteurs.

Manger bio devient un acte citoyen avec lequel vous vous engagez à préserver la planète.