Eau de pluie tombant sur les toits

Installer un récupérateur d’eau de pluie

A notre petit niveau, nous pouvons tous faire un petit geste écologique et nous orienter vers des solutions simples pour économiser l’eau. Un autre avantage est aussi de diminuer notre facture d’eau. La récupération de l’eau de pluie est donc une étape intéressante et logique pour de nombreux propriétaires de maisons.

L’eau de pluie n’est pas une solution totale pour être indépendant en eau, mais si vous cherchez à préserver cette denrée qui devient rare, faire baisser vos factures d’eau et à réduire votre dépendance vis-à-vis de l’eau du réseau, il n’est en fait pas si difficile d’installer un système de collecte de l’eau de pluie, relié à une cuve de rétention.

Vous pouvez acheter un système de récupération d’eau en kit, le faire installer par un professionnel ou le fabriquer vous-même avec seulement quelques composants simples.

Vous trouverez dans cet article quelques informations et conseils.

'S'lon Récupérateur d'eau Brun Roto 120 litres | Complet avec Couvercle, Robinet et Socle! ‘S’lon Récupérateur d’eau Brun Roto 120 litres | Complet avec Couvercle, Robinet et Socle!

Les cuves en béton utilisées pour la collecte de l’eau de pluie sont lourdes et généralement installées sous terre. Cela signifie qu’elles sont extrêmement coûteuses à installer car elles nécessitent souvent beaucoup d’excavation et de levage pour les placer au bon endroit. Il faut rajouter le prix de la pompe à l’installation.

Comment fonctionne la récupération de l’eau de pluie ?

Si vous pensez que pour recueillir l’eau de pluie, il suffit de laisser un tonneau ouvert sous le porche de votre maison, vous avez presque raison. L’idée est d’utiliser votre toit pour canaliser à l’aide d’une gouttière, la pluie vers votre réserve d’eau.

En descendant du toit par la (les) gouttière(s), l’eau de pluie, grâce à un collecteur, s’écoule dans un tonneau, un réservoir, une cuve ou un autre contenant de récupération d’eau… plutôt que sur le sol.

Les capacités de récupération vont de quelques centaines de litres à des dizaines de mètres cubes. L’installation peut être hors sol (juste posée sur le sol à proximité de la gouttière) ou être enterrée (généralement, ce sont des cuves de récupération pour les plus gros volumes d’eau).

Une cuve hors sol est très simple à installer. Elle nécessite simplement un raccordement à la gouttière à l’aide d’un collecteur, et un robinet pour récupérer l’eau.

L’installation d’une cuve enterrée nécessite de réaliser des travaux de terrassement, de raccordement à la gouttière plus longs et d’une pompe de relevage afin d’alimenter sous pression chaque robinet. Bien sur le prix d’achat et d’installation ne sera pas le même.

récupérateur avec collecteur d'eau de pluie sur gouttière

Un récupérateur d’eau de pluie pour quel usage ?

En France, La récupération des eaux de pluie est réglementée. Cette eau n’est pas considérée comme potable. Voir site du gouvernement.

Si c’est pour un usage extérieur (arroser son jardin, laver sa voiture, ou pourquoi pas, alimenter une baignade naturelle), vous n’avez aucune contrainte.

Si c’est pour un usage intérieur, l’eau de pluie ne doit pas être bue. Mais avec un simple filtre ou un dispositif de traitement de l’eau, elle est plus que suffisante pour alimenter une chasse d’eau, la machine à laver ou laver la maison. Les travaux de plomberie nécessaires devront être réalisés en respectant certaines normes ainsi que leur entretien. Chaque robinet d’alimentation devra être clairement identifié.

L’usage extérieur est de plus en plus populaire, étant donné que de nombreuses villes imposent désormais des réglementations strictes sur le moment et la fréquence d’arrosage de leur pelouse. De plus l’installation est plus simple et nécessité moins de travaux de plomberie. Le récupérateur d’eau de pluie est quasiment indispensable dans une maison écologique.

Quelles sont les différentes sortes de récupérateur d’eau de pluie ?

Il existe 3 principaux types de récupérateurs :

Cuve en plastique

Les réservoirs en plastique ou en polyéthylène utilisés pour la collecte de l’eau de pluie sont certainement les plus courants. Ils sont extrêmement populaires en raison de leur coût et de leur qualité. Les modèles sont nombreux. Ils peuvent être installés hors sol contre un mur de la maison ou enterrées. Ils sont également ceux qui ont le meilleur rapport qualité/prix. De nombreux modèles et styles sont disponibles, plus ou moins esthétiques.

Cuve en béton

Les cuves en béton utilisées pour la collecte de l’eau de pluie sont lourdes et généralement installées sous terre. Cela signifie qu’elles sont extrêmement coûteuses à installer car elles nécessitent souvent beaucoup d’excavation et de levage pour les placer au bon endroit. Il faut rajouter le prix de la pompe à l’installation.

Citerne souple

Les réservoirs à vessie utilisés sont plutôt utilisés par des professionnels pour avoir une réserve d’eau. Fabriquées à partir d’une membrane flexible qui fléchit lorsque l’eau entre, ces vessies d’eau de pluie peuvent prendre beaucoup de surface.

Quel volume doit faire mon récupérateur d’eau de pluie

Le volume de votre réservoir va dépendre :

  • De vos besoins en eau non potable
  • De la pluviométrie de votre résidence
  • De la surface utilisable de votre toit

Voici quelques indications que vous devrez adapter à votre propre cas.

  • Moins de 1500 litres : convient pour un complément d’arrosage du jardin ou de vos plantes en pot.
  • 1.500 à 3.000 litres : Convient pour 1 à 4 personnes qui arrosent un peu leur jardin.
  • 3.000 à 5.000 litres : Convient à 4-6 personnes qui irriguent occasionnellement leur jardin.
  • 5 000 à 7 000 litres : Convient à 4 personnes ou plus qui irriguent régulièrement leur jardin.

Ces calculs sont basés sur l’arrosage du jardin uniquement. Cependant, l’eau de pluie récupérée peut être utilisée pour bien d’autres choses, notamment pour laver la voiture, tirer la chasse d’eau et d’autres tâches et réaliser des économies d’eau du réseau.

Chacun a des niveaux d’utilisation de l’eau différents, mais l’utilisation de chiffres moyens peut être utile. Par exemple, en se basant sur l’utilisation d’une toilette moderne à double chasse (5 litres par chasse) avec une moyenne de 5 chasses par jour, et 2 lavages par semaine (environ 80 litres au total), la consommation d’eau d’une personne pour ces activités serait de 255 litres par semaine.

Si vous ajoutez ensuite 35 litres d’eau par personne par semaine pour l’utilisation de l’eau à l’extérieur, vous obtenez un total estimé à 290 litres pour chaque individu. Multipliez ce chiffre par le nombre de personnes vivant dans la maison pour obtenir une moyenne hebdomadaire totale de la consommation d’eau et multipliez à nouveau ce chiffre par 52 semaines pour obtenir une estimation annuelle.

Quelle taille de toit pour remplir mon récupérateur d’eau ?

Plus le toit de votre maison est grande, plus la quantité d’eau pluie sera collectée sera importante. Si vous ne connaissez pas les dimensions de votre toit et que vous ne vous sentez pas en sécurité pour les mesurer, vous pouvez obtenir une estimation approximative depuis le sol.

Pour ce faire, il suffit de mesurer la largeur et la longueur de votre maison et de les multiplier. Bien entendu, cette méthode ne tient pas compte de la pente du toit, mais elle devrait être suffisamment précise pour vous aider à déterminer la taille de la cuve qu’il vous faudra installer.

Renseignez-vous sur le site de météo France pour connaitre la quantité d’eau de pluie qui tombe annuellement chez vous. La pluviométrie locale est donnée en mm par mètre carré. Il faut multiplier la surface de votre toit par la hauteur de pluie tombée en mètres, pour obtenir le volume en M cube.

Prenons un exemple:

La pluviométrie annuelle sur votre secteur est de 500 mm/m².
Votre surface de toit approximative utilisable est de 100 mètres carrés.
Donc le volume d’eau récupérable en théorie sur une année est de 500mm/m²*100 = 50mcube.
Donc si vous avez une consommation de moins de 50m cube pour votre jardin, vos toilettes, etc., vous êtes en théorie autonome. Mais il faudra également faire un calcul sur la fréquence des pluies afin que votre cuve soit suffisamment remplie tout au long de l’année.

Quel est le prix d’un récupérateur d’eau de pluie ?

Le prix varie de trente euros pour un modèle de base d’un contenance de 200 litres
Un beau modèle hors sol de 500 à 1000 litres coute entre 100 et 500 euros
Et enfin le prix d’une cuve enterrée avec les frais d’installation, la pompe et les raccordements u collecteur peut monter à 10000 mille euros

Acheter un kit de récupération de pluie

Les modèles de contenant sont nombreux et beaucoup d’effort ont été fait sur le design des bidons ou cuves extérieurs. On en trouve qu’on peut laisser sans problème apparent a côté des gouttières d’une maison.

D’autres sont plus « brut de pomme » et sont utilisés professionnellement, sans soucis de leur aspect. Les contenances vont de 200 litres à plusieurs milliers de litres. Lorsque le volume est important, il vaut mieux choisir une cuve à enterrer.

Voici quelques exemples de produits vendus chez Castorama, Gamm vert ou Oogarden

récupérateur eau de pluie gris
récupérateur d'eau design cassis
cuve enterrée oogarden
récupérateur mural beige

Fabriquer vous-même un récupérateur d’eau de pluie

Pour vous donner une idée du type de système de récupération de l’eau de pluie que vous pouvez mettre en place avec peu d’argent et un peu d’huile de coude, ce petit guide pratique vous expliquera comment récupérer l’eau de pluie pour l’utiliser dans vos toilettes. (attention, ce n’est pas de l’eau potable).

récu^érateur eau de pluie fait maison


Voici ce dont vous avez besoin :

  • Un ou plusieurs tonneaux de 200 litres
  • Gouttière
  • Scie cloche
  • Tuyau en caoutchouc
  • Clapet anti-retour
  • Tamis pour le filtrage (une vieille porte moustiquaire fera l’affaire).
  • Rondelles en caoutchouc
  • Produit d’étanchéité (calfeutrage en caoutchouc, colle chaude ou même ruban adhésif en toile – tout ce dont vous disposez).

Voici les étapes à suivre :

  1. Percez un trou autour du fond du tonneau, juste assez grand pour votre clapet anti-retour, afin de vous assurer que l’eau ne peut aller que dans une seule direction. Utilisez du mastic pour le maintenir en place et fixez votre tuyau à la valve.
  2. Placez votre tonneau à l’extérieur, à un niveau supérieur à celui de vos toilettes. Vous pouvez construire une étagère ou le poser sur une vieille table que vous n’utilisez plus.
  3. Fixez la moustiquaire au sommet du tonneau avec du ruban adhésif en toile, de la colle chaude ou un autre produit d’étanchéité et positionnez vos gouttières de manière à conduire l’eau des gouttières de votre toit vers le tonneau.
  4. À partir de là, il suffit de raccorder le tuyau à votre toilette, généralement en perçant le mur extérieur.
    C’est aussi simple que cela. Vous pouvez chercher des schémas en ligne pour des instructions plus claires, mais c’est l’idée de base.
    Vous n’aurez peut-être pas besoin d’utiliser l’eau de pluie pour vos toilettes. L’eau de pluie peut être utilisée ailleurs, par exemple pour arroser la pelouse, vos fleurs ou même laver la voiture. Ce projet de bricolage devrait vous montrer à quel point il est simple de créer votre propre système de collecte d’eau pour n’importe quel besoin domestique.